On prend la même on recommence... Une énième fois, juste pour le plaisir de faire partager les petits riens qui s'amoncellent et qui forment ma vie.

Pages

mardi 19 août 2008

Car je porte ton nom...


Vu que la famille ne tenait qu'à un fil, j'ai compris, j'ai pas tout dit, et j'ai repris ma routine...

1 commentaire:

doud a dit…

Je comprends tellement ... C'est tellement pesant, tellement perturbant, tellement chiant d'avoir des problèmes avec no pères. C'est tellement fatigant qu'il vaut mieux s'habituer, à quoi bon essayer de comprendre toute façon, on y arriverait pas.